Quel statut pour l’embryon ? | Aude MIRKOVIC

La question de l’embryon dans le droit démontre les incohérences dans la manière dont il est traité : la seule possibilité qu’il soit une personne impose de le traiter comme tel. Alors que le mépriser fragilise le lien de solidarité entre tous, instillant un doute quant à la valeur de chacun.