Quel statut pour l’embryon ? | Aude MIRKOVIC

La question de l’embryon dans le droit démontre les incohérences des manières dont il est traité. Mais la seule possibilité que l’embryon soit une personne impose de le traiter comme tel. Il est possible de donner un statut à l’embryon, il faut juste le vouloir. Affirmer et mettre en œuvre la solidarité de tous avec le plus fragile, en l’occurrence l’embryon, consolide le lien social alors que mépriser l’embryon fragilise ce lien au cœur en instillant le doute quant à la valeur de chacun.